Stratégie de communication

Une stratégie de communication, pour quoi faire ?

Une stratégie de communication permet d’apporter des réponses concrètes à quelques questions simples et primordiales en communication que se posent tout chef d’entreprise ou communicant, valables quels que soient les cas de figure et l’activité de l’entreprise :

  • Que dois-je attendre de la communication dans mon entreprise ?
  • Comment je communique aujourd’hui ?
  • Comment est perçue ma communication aujourd’hui ?
  • Quelle direction je dois donner à ma communication d’entreprise ?
  • Quelles actions et quels moyens de communication je dois mettre en œuvre ?
  • Quels sont les actions et moyens de communication les plus intéressants ? Les plus efficaces ?
  • Combien va me coûter ma communication ?
  • Quelles priorités donner dans mes actions et outils de communication ?
  • Comment évaluer les retours sur investissement de ma communication ?

N’attendez-plus pour définir votre nouvelle stratégie de communication et souscrivez dès maintenant à la réalisation d’un plan de communication cohérent (interne, externe, événementiel, digital, de crise…).

 

Notre méthodologie

1. Notre réflexion doit être guidée en se mettant à la place de vous dans l’entreprise. Pour être un interlocuteur crédible en termes de communication, nous devons prendre en compte :

  • les informations déjà disponibles et existantes (sur la base d’études diverses sur les marchés, clients, produits ou l’environnement dans lequel évolue l’entreprise ou la structure ; les enquêtes se satisfaction de tous ordres, les articles parus dans la presse professionnelle ou spécialisée) ;
  • les avis des personnes en lien avec votre entreprise, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise, qui sont en contact avec la clientèle, connaissent bien le marché, ou ont si possible une vue globale des interactions entre les différentes activités ;
  • les objectifs définis de l’entreprise, existants ou en cours de définition, qui puissent être cohérents avec ce que la communication peut apporter ;
  • l’historique de l’entreprise, les tendances du marché, l’évolution des nouvelles technologies…

 2. Cette analyse aboutira à la mise en avant d’une problématique clairement exprimée qui peut être résolue par une forme ou une autre de communication. Attention à ne vouloir courir qu’une seule problématique à la fois, sous peine de rendre confus ses messages de communication. Il conviendra ainsi de réaliser des choix sans équivoque pour adopter un positionnement. C’est une condition à l’efficacité des actions et moyens de communication à mettre en place. Cette problématique peut durer une semaine (cas de communication de crise ou de communication événementielle) à deux ou trois ans (cas de communication globale).

3. Définir, de manière aussi précise que possible, le ou les publics prioritaires auxquels on devra exclusivement s’adresser. Saisir leur profil dans toutes les dimensions, aussi bien que leurs rapports aux produits ou prestations, les interactions des publics entre eux devront être décrites (prescripteurs, leaders d’opinion éventuels). Quelle est leur influence ? au travers de quels moyens ?… Notre analyse recensera les interlocuteurs existants après les avoir répertorier, qualifier et prioriser.

4. La stratégie de communication s’appuiera sur des objectifs précis de communication qui pourront devenir des axes ou étapes de communication, selon la durée de la stratégie définie. Chacun de ses objectifs de communication, entre deux et quatre généralement, pourra être subdivisés en sous-objectifs (deux ou trois également) pour les rendre plus pertinents et opérationnels.

5. La conception du plan de communication peut ensuite être réalisée. Il ne faudra pas non plus oublier dans la formulation des actions et des moyens, les capacités technique, budgétaire et en effectifs de la structure pour garantir sa faisabilité opérationnelle. Les réponses apportées à ces différents points mènent logiquement à la détermination du message, des médias et moyens à privilégier et, simultanément, à évaluer les fourchettes du budget.

6. La formalisation et le rendu au client. Dans sa formalisation, la stratégie de communication est la résultante de l’application stricte de trois règles :

  • Respecter la méthodologie de définition d’un plan de communication (analyse, positionnement, objectifs, cibles, actions, moyens, budget, planning et évaluation) ;
  • Etre concis et précis dans la rédaction des objectifs et messages de communication (ne pas oublier que la finalité de la stratégie de communication est d’être opérationnelle et compréhensible par tous, en particulier des cadres dirigeants). Elle doit pouvoir servir également de cahier des charges à des prestataires extérieurs ;
  • Apporter de la cohérence. L’unicité est l’autre qualité d‘une stratégie de communication. Tout doit concourir afin que votre produit, marque ou société soient perçus, d’une manière qui fasse sens, qui capitalise sur une perception compétitive répondant à l’attente, la représentation d’un public cible identifié. Toute dispersion dans le message est fatale, de même que toute incohérence dans le choix des médias. Le respect du budget établi est aussi à intégrer dans les propositions.